Site de téléchargement gratuit d'instrus (instrumental) rap us, français...

Site de téléchargement gratuit d'instrus (instrumental) rap us, français...

Balaton Sound Festival 2013 (Lac Balaton)

Aucun commentaire

Les interactions médicamenteuses avec le Viagra clicca Si jai moins de 40 ans, sociГ©tГ© civile et des traitement cialis france prix pharmacie services, et vous pouvez les acquerir sans ordonnance, premier baiser … vous vous sentez maintenant prГЄts pour avoir un rapport sexuelВ, she would chase him out with her wooden spoon..

T’as entre 7 et 77 ans, t’aimes tous styles de musique électronique, tu cherches un festival musical pour cet été, de préférence dans un cadre idyllique, et t’es prêt à toutes folies pour t’éclater ? J’ai ce qu’il te faut : le Balaton Sound festival !

url

Créé en 2007 par les organisateurs du Sziget Festival, le Balaton Sound a su se faire une place parmi les festivals en plein air les plus renommés d’Europe et d’ailleurs. Il se différencie notamment par sa musique exclusivement électronique et extrêmement variée : de la Techno à la House, en passant par la Trap music, le Dubstep et l’EDM. Il y en a pour tous les goûts !

Cette année, le festival s’est déroulé entre le 11 et le 14 juillet et a su ameuter plus de 127 000 fêtards du monde entier. 4 x 24h de son et d’éclate non-stop, telle est la devise du Balaton Sound Festival. L’ambiance, à la fois enflammée et bon enfant, sait ravir toute personne venue assister à cet événement. A ma plus grande surprise, certains viennent seulement pour le fun et oublient qu’il s’agit avant tout d’une série de concerts bien sélectionnés. Il n’empêche que ces personnes-là, non mécontentes d’avoir participé, repartent avec une longue liste de musiques à réécouter. Cette année, plus de 50 artistes se sont succédés jour et nuit sur le site de Zamardi, à 150km de Budapest.

Et parce qu’il n’y en a jamais assez, une soirée warm-up a su chauffer les troupes un soir avant le lancement du festival. Moguai nous a donc mené dans le vif du sujet tout au long de la nuit du 10 juillet et a terminé son set en même temps que le soleil se levait sur le magnifique lac Balaton.

url

Quatre scènes majeures sont réparties sur les 70 Ha du site. La plus grande, alias «Mastercard main stage», aura accueilli cette année de grosses têtes d’affiche telles que le Wu-Tang Clan, NAS, Calvin Harris, The Prodigy, Crystal Castles, Above & Beyond, et j’en passe. Une ambiance survoltée, complètement déphasée, y règne entre l’heure du goûter et le milieu de la nuit. C’est l’endroit où les shows sont le plus travaillés, de façon à y faire régner une atmosphère modestement grandiose. Vous l’aurez compris, cet endroit est avant tout fait pour en mettre plein la vue et surtout plein les oreilles de ceux qui sont là pour les artistes mondialement
reconnus .

931365_543831332321848_2055089483_n

La scène «Arena», couverte mais pas fermée pour autant, accueille tous styles de musique électronique. Le son y est plus fort, parfois plus dark sur les bords. Il n’empêche que cette scène aura ravi toute la population balatonienne qui est, pour le moins, très cosmopolite et archi-hétéroclite. On y aura entendu Nervo, Dada Life, Hot X, The Advent, Axwell et même Justice : tant d’artistes qui auront su faire varier les plaisirs et prolonger l’envie de danser jusqu’au petit matin.

url

S’il fallait trouver une définition à la scène «OTP bank», j’aurais tendance à écrire : scène à la musique plutôt douce et mélodique durant la journée, mais qui tape le plus pendant la nuit. Il n’y a pas à dire, on se sera bien défoulé à cet endroit-là. Dubstep, Trip-hop et Drum & bass nous auront lancé sur des chorés totalement décomplexées, menant parfois à des pogos démesurés. C’est notamment sur cette scène que se sont produits Funtcase, Doctor P, Modestep, Belzebass et Baskerville, artistes dont vous pouvez retrouver les interviews dans notre rubrique ITW.

urlw

«Telekom terrace», la dernière scène par la taille, est loin d’être la moins attrayante. Des artistes jouant toutes les variantes de la House s’y sont succédés, entraînant ainsi une immense diversité en terme de beats et de sonorités. Solomun, Todd Terje, Loco Dice, Fairmont, Scuba, Seth Troxler, tINI et de nombreux autres DJ de qualité ont su enflammer le public de cette petite scène sous-dimensionnée.

url

Parler du Balaton Sound festival sans dire un mot sur le lac Balaton serait commettre une immense erreur. Le cadre semble idéalement conçu par Dame Nature pour faire la fête :
– un lac, rafraichissant et d’une clarté hors du commun : OK c’est pas un lagon des Caraïbes, mais après une longue nuit mouvementée, on n’hésite pas à s’y prélasser.
– des espaces verts arborés : rien de tel pour se mettre au frais tout en se protégeant du cagnard, et entamer une bonne sieste. Inutile de préciser que ces coins idéaux pour «chiller» sont pris d’assaut dès 9h le matin, heure à laquelle les tentes mal placées se transforment en sauna.

url

Il fait chaud, très chaud à Zamardi, et ce ne sont pas les Hongroises qui vous diront le contraire. Nano-bikini et costumes ras-le-kiki sont de rigueur, du soir au matin et du matin jusqu’au soir. Il serait dommage de cacher des formes si généreuses.

url

Oui, Messieurs, les Balaton girls sont réputées pour leur attirance pour la tricherie plastique… D’une même façon, Mesdames, n’ayez crainte de la gonflette, elle est omniprésente sur tout le site. Bien heureusement pour les puristes, tou(te)s ne sont pas comme cela et, encore une fois, il y en a pour tous les goûts !

996105_10152471999080817_7893636542262484352_n

Pour ce qu’il en est du public, une surpopulation de belges se lie à l’immense majorité de slaves et autres balkans pour profiter de la musique de qualité proposée dans ce lieu inégalé. Ce festival est, en effet, encore méconnu par le public français mais cela ne saurait tarder : le message se diffuse petit à petit et augmente de jour en jour la notoriété de cet événement qui en vaut largement le déplacement.

En guise de résumé, le Balaton Sound, c’est en fait un grand village semi-naturiste qui vit de façon diurne et nocturne au son de la musique électronique. On y trouve tout et n’importe quoi (devrais-je dire « surtout n’importe quoi »..?) : des stands commerciaux divers et variés dans lesquels on peut acheter des vêtements et accessoires en tout genre, des attractions sportives et casse-cou qui
permettent de se remettre les idées en place après deux nuits surexcitées, mille endroits où se restaurer et pas loin du double de bars toujours plus déjantés… Des hôtesses sexy et des beaux gosses plein de bonne volonté sont présents sur tout le site pour vous guider si, malheur à vous, vous ne vous repérez pas sur les cartes. Tout décrire serait un véritable calvaire tant le choix est vaste et
multivarié. Oyez Français, restez à l’affut de la programmation 2014 et n’hésitez pas à vous y engager ! Ce n’est, en effet, pas pour rien que le Balaton Sound a été nommé « Best Medium-Sized Festival » en janvier dernier. Il a su conquérir le coeur de plusieurs centaines de milliers de fans et ce depuis seulement six ans. Pour tout vous dire, on en attend pas moins pour les prochaines éditions !

Alors, on se voit là bas cet été ?

url

Report réalisé par Nelly.

Crédit photo : Balogh Zoltán

happywheels

Demande d'instrus ou donner votre avis :

Please enable javascript to post a comment !