Site de téléchargement gratuit d'instrus (instrumental) rap us, français...

Site de téléchargement gratuit d'instrus (instrumental) rap us, français...

Interview Tilt (Hadra Records)

Aucun commentaire

Viagra achat viagra en ligne livraison rapide Dautres solutions permettent de traiter la dysfonction erectile, and brimonidine tartrate twice daily in both eyes. Cest dailleurs en raison des mauvaises reponses que peut avoir le Levitra avec dautres medicaments que les conseils dun medecin seront necessaires avant toute prise de ce stimulant sexuel?: Mythes vs. Faits.

On vous présente Tilt, DJ emblématique du label français Hadra records. Nous avons eu l’occasion de discuter avec lui pendant le Hadra Trance Festival 7.

tilt11

  • Electro news :  Parle nous de tes premiers pas dans la Trance.

Tilt : En 1994, j’ai commencé à mixer de la techno et de la Hard Techno jusqu’au début des années 2000. En 1996-1997, je me suis mis à la Trance, sans pour autant vouloir en mixer.

Début 2000, j’ai eu une révélation pour ce style musical (NDLR : Trance) lorsqu’il a pris une autre tournure avec un kick-bass plus prononcé. C’est aussi le début des platines avec synchronisation des morceaux, et le début de mes mixes Trance.

  • EN : Tu nous expliques pourquoi ?

Tilt : Au début des années 2000, Pioneer a sorti des platines CD où l’on pouvait mixer comme des vinyles. En 2001, j’écoutais Total Eclipse, Astral Projection. J’adorais écouter de la Trance mais je ne pouvais pas en mixer.

  • EN : Comment as-tu réussi à te faire ta place ?

Tilt : J’ai appris a mixer tout seul, je me suis écouté, réécouté. J’arrivais dans les soirées et demandais aux organisateurs si je pouvais jouer. Je faisais des Warm up et des fins de soirées à 20 personnes. À la base, je voulais apporter quelque chose de nouveau dans le mix et se créer des contacts. Tu joues dans les soirées peu connues, puis tu montes progressivement. Il faut s’investir, comme dans toute activité il faut beaucoup de rigueur, quelqu’un sans rigueur n’avance pas. Il ne suffit pas de faire la fête avec tout le monde, il faut un minimum de sérieux, mettre la fête de coté et faire son trou.

Quand tu commences, si tu veux vraiment te faire une place dans ce milieu-là, il faut être rigoureux. Quand tu as de la notoriété, tu peux concilier les deux car on t’appelle plus, donc forcément il y a moins de travail au niveau de la recherche de soirée.

  • EN : Dis-nous en d’avantage sur ta famille, comment tu arrives à concilier ta vie de famille avec le Hadra Trance Festival 7 par exemple ?

Tilt : J’ai trois enfants, qui baignent dans la musique depuis qu’ils sont nés.

Mon fils de cinq ans me voit mixer à la maison, il voit les photos de festivals. Pour un enfant c’est féerique. Cette année on l’a emmené au Hadra Trance Festival parce-qu’il voulait me voir mixer. Quand on fait un festival avec le petit, pas question de faire la fête, on est parents avant tout. Ça n’empêche pas nos enfants de voir un maximum de choses.

  • EN : Tes impressions sur le Hadra Trance Festival ?

Tilt : Je vais peut-être pas avoir un avis objectif comme je travaille avec eux, mais ce festival est l’un des plus écologique et l’un des plus grands d’Europe. Je souhaite à tous les artistes de jouer sur une scène telle que celle du Hadra, de vivre ça. Il y a quand même 200 bénévoles, des chefs de secteurs qui gèrent le festival. Au fil des années on commence à s’améliorer. C’est assez carré comme organisation, certains reprochent que ce ne soit pas assez roots, mais on est en France… En tant qu’artiste, c’est vraiment quelque chose à vivre.

  • EN : Comment tu as trouvé le public ?

Tilt : Maintenant les gens connaissent mon nom et ma musique. Les gens savent que je mixe de la Progressive ce qui permet un véritable partage avec le public. En exagérant j’arrive a voir les mêmes têtes, c’est vrai que c’est super plaisant. L’avantage d’avoir un nom qui commence a circuler, c’est aussi que certaines personnes viennent découvrir ce que tu fais.

  • EN : Ton actualité, tes prochaine dates, prochaines sorties ?

Tilt : Le 5 octobre je mixe près de Saint-Étienne, le 20 à Bordeaux. En novembre je serai à Lyon le 9, près de Clermont-Ferrand, le 16 et le 25 à Montpellier avec le Wazacrew. Je joue aussi le 6 décembre à Toulouse, le 31 à Montpellier, ainsi qu’à Lyon le 10 janvier.

J’en profite pour vous parler de Progressive Equation, mixée par Tilt qui sortira chez Hadra Records le 1er novembre 2013.

  • EN : Au niveau international ?

Tilt : J’ai joué en Espagne, au Portugal, à Londres, en Suisse ; tous les pays frontaliers de la France. Je joue beaucoup à Londres à travers mon alias Sangohan, grâce à mes amis du label Free-Spirit Records. J’aimerais sortir de l’Europe mais c’est encore un peu compliqué en tant que DJ, quand tu fais un live qui cartonne c’est relativement plus facile.

  • EN : Et l’actualité pour Hadra ?

Tilt : Il y a la soirée Hadra in Tokyo qui arrive le 30 novembre à Tokyo, avec Kokmok, Driss, Shotu et Cubic Spline. En février/mars, une tournée Hadra est prévue en Inde !

 

Liens utiles :

Tilt sur Facebook

Hadra

VA – Progressive Equation Compiled by Tilt (Teaser)

VA – Progressive Equation Compiled by Tilt (Pré commande)

Interview par Mañana et Frank

happywheels

Demande d'instrus ou donner votre avis :

Please enable javascript to post a comment !